TOUT CE QUI NE NOUS TUE PAS …

Ce mois-ci pour mon « livre coup de cœur », je change complètement de registre direction le dépassement de soi, ou plutôt la réappropriation de son corps hors de notre zone de confort. Scott Carney, auteur de Tout ce qui ne nous tue pas, est journaliste d’investigation et anthropologue. L’essor du CrossFit et des courses d’obstacles l’ont emmené à s’interroger sur notre capacité à récupérer notre force évolutionniste perdue en simulant les conditions environnementales de nos ancêtres. C’est vrai qu’il est fascinant de s’interroger sur cet élan inné qui incite des millions de personnes à repousser leurs limites physiques, et d’autres à utiliser le conditionnement environnemental pour accomplir des choses vraiment extraordinaires. « Tout ce qui ne nous tue pas nous rend plus forts » Cet adage bien célèbre de Nietzsche prend ici tout son sens. Scott Carney a documenté brillamment la manière dont le conditionnement environnemental, la respiration, la méditation et d’autres techniques peuvent réellement nous rendre plus forts physiquement et mentalement.

Et c’est tout naturellement que ses recherches l’ont mené vers Wim Hof surnommé Iceman. En effet, ce dernier a la capacité de réguler sa température corporelle dans des situations de froid extrême. C’est ainsi qu’en 2002, il reste 6’20 en apnée sous la glace polaire et qu’en 2007, il participe à un semi-marathon sur le cercle polaire en short et pieds nus ! Scott Carney démarre son enquête convaincu que Win Hoff est un imposteur, un de ces charlatans de la remise en forme et du bien-être. Il part donc en Pologne suivre un stage auprès de Win Hoff et là, toutes ses certitudes s’effondrent ! Auprès de l’homme de glace, il va apprendre des techniques de respiration et de conditionnement environnemental qui vont lui permettre quelques années après de gravir à ses côtés le Kilimandjaro en un temps record et torse nu !

Le journaliste raconte ici ce parcours personnel et appui sa propre expérience sur un travail d’investigation pointu sur le sujet. C’est ainsi que l’on découvre les recherches sur la graisse brune, l’immunologie, l’hyperventilation contrôlée, l’apnée, ou encore l’acclimatation active. Ses enquêtes sont mêlées à son expérimentation de la Spartan Race, du November Project, des entraînements de Laird Hamilton ou encore de la Tough Guy, LA course de Billy Wilson à l’origine de toutes les courses d’obstacles où fils barbelés côtoient fils électrifiés, eau gelée et feu. L’apogée de son expérimentation le conduira à l’ascension du Kilimandjaro (5685m) torse nu en 28 heures et 6 min !

Mêlant théorie et pratique, mesurant son évolution physique au Boulder Sport Medicine Center, Scott Carney nous entraîne dans un récit captivant qui enclenche une série de questions quant à notre capacité de nous reconnecter à nous même et surtout au monde qui nous entoure.

Car sa conclusion est sans appel : « Même si nos systèmes nerveux cherchent avidement la connexion avec le monde dans lequel ils ont évolué, la tendance de l’ère moderne est de penser l’humanité comme étant fondamentalement différente de tout le reste…notre corps est devenu faible en raison de notre attachement au confort et de notre utilisation de gadgets pour apaiser notre penchant à l’homéostasie…Les altérations que nous avons provoquées sur notre planète, par la technologie, ont miné son équilibre primordial. »

Il nous invite clairement à sortir de notre apathie et de reconnecter au monde qui nous entoure. « Tout ce que vous avez à faire est de sortir de votre zone de confort et d’essayer quelque chose qui n’est pas votre ordinaire »…

Avis aux amateurs 😉 Bonne lecture à tous !

Réale

 

3 Responses to TOUT CE QUI NE NOUS TUE PAS …

  1. ULIERS dit :

    Encore une super piste de lecture. Merci Réale.

  2. Olivier Stempert dit :

    Ce livre a l’air intéressant, est-il disponible sur une plateforme ? 🙂 Bonne soirée!

    Olivier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *