LE STRESS OXYDATIF CHEZ LE SPORTIF

Je suis souvent étonnée du peu d’intérêt porté à cette notion de stress oxydatif dans le milieu sportif. Autant les femmes y sont sensibles via le marketing opéré en cosmétiques, autant les sportifs n’ont pas vraiment connaissance du danger des radicaux libres induit par leur activité physique.

QU’EST-CE-QUE LE STRESS OXYDATIF ?

Le stress oxydatif ou stress oxydant correspond à une agression des cellules par des radicaux libres, aussi appelés « espèces réactives de l’oxygène » (ERO). La formation des Radicaux Libres est liée à un fonctionnement physiologique normal. Les radicaux libres sont produits en permanence par l’organisme, à partir d’oxygène dans la cellule. 90% de l’énergie requise pour assurer le fonctionnement de la cellule provient de l’oxygène respiré. La cellule utilise l’oxygène pour former l’ « ATP » (Adénosine TriPhosphate!), forme d’énergie directement utilisable, mais au cours des réactions conduisant à l’ « ATP », des molécules toxiques dérivées de l’oxygène s’échappent : ce sont les radicaux libres[1]

Les ERO sont des substances réactives et très toxiques. Les radicaux libres favorisent la « dénaturation » (modification) des protéines, des lipides, provoquant ainsi lésions et vieillissement accélérés des cellules. Le stress oxydatif est causé par un déséquilibre entre les radicaux libres pro-oxydants et les antioxydants.

LE SPORT A HAUTE DOSE FAIT VIEILLIR PLUS VITE !

Parmi les pro-oxydants célèbres, il y a bien évidemment le tabac, l’alcool les utra-violets, la pollution, une alimentation trop riche en graisse, les états inflammatoires…Et l’activité physique intensive !

Oui, le sport à haute dose fait vieillir plus vite ! La pratique d’une activité physique intense entraîne une augmentation importante des radicaux libres dans l’organisme qui vont induire des dommages structurels au niveau des cellules musculaires. Durant un effort physique, la consommation d’oxygène est fortement augmentée, ce qui accentue la prolifération des radicaux libres. Sous l’effet de cette forte oxydation, les boucliers antioxydants naturels se trouvent dépassés et ne peuvent plus assurer une protection optimale de l’organisme : c’est le fameux stress oxydatif.

Les conséquences ? Les radicaux libres attaquent les membranes cellulaires, notamment celles qui protègent les fibres musculaires, ce qui entraîne de nombreuses conséquences négatives pour le muscle (courbatures, crampes, douleurs, raideurs…), donc une mauvaise récupération et une baisse de la performance. Diminution de la force musculaire, fatigue et récupération difficile…Autant de facteurs qui vont bien évidemment influer négativement les performances du sportif !

TF ART 6 DOC 2

SPORTIFS, COMMENT LUTTER CONTRE LE STRESS OXYDATIF ?

Rassurez-vous il existe des moyens de prévenir cet état de fait et de profiter de toutes les vertus du sport !

Le sportif, et à fortiori le sportif d’endurance, produira toujours une grande quantité de radicaux libres. Pour se protéger du stress oxydatif, il doit augmenter sa consommation d’antioxydants afin de neutraliser les radicaux libres, ainsi que sa consommation d’Omega 3 pour rendre résistante les membranes phospholipidiques des cellules.

Vous avez sûrement du entendre parler de ces fameux antioxydants : Vitamine C, Vitamine E, caroténoïdes, Polyphénols, sélénium, Zinc…Ils doivent impérativement figurer dans votre alimentation via une consommation quotidienne de fruits et de légumes et BIO de préférence pour augmenter encore le taux de micronutriments (agrumes, choux, aubergine, carottes, ail, fruits rouges, légumes verts…). Pensez aussi aux oléagineux (amandes, noix…) et aux huiles de qualité (olive, colza, carthame…)

En ce qui concerne la supplémentation, le Dr Michel Brack, spécialiste du Stress Oxydatif au centre Elysées-Marbeuf,  invite à la prudence car la complémentation à l’aveuglette induit des déséquilibres et perturbe l’organisme. Il préconise le cas échéant de prendre des cocktails d’antioxydants multiples et à petites doses.

Sportifs, encore une bonne raison d’introduire massivement fruits, légumes et oléagineux dans votre alimentation…Vos performances sportives n’en seront que meilleures !

Retrouvez cet article dans le nouveau numéro de votre Tahiti Fit 🙂

25152138_1429521003841045_5332755343825824562_n

Sportez-vous bien !

Réale

[1] Nicolas Aubineau, Stress oxydatif, Quesako ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *