Réale, Vegan&Fit !

Julia m’a interrogé sur le lien entre ma pratique sportive et mon véganisme. Retour sur cet interview que vous retrouverez dans votre magazine TahitiFit 😉

Depuis quand es-tu Vegan et pourquoi as-tu décidé de le devenir ?

Ma démarche vers le véganisme a été progressive et s’est construite sur plusieurs années. J’ai enlevé un peu de ci puis un peu de ça…Jusqu’à aujourd’hui où je ne consomme plus de produits animaux ni dans mon alimentation ni dans mon mode de vie au quotidien. Ma principale motivation a été de ne plus participer à un système qui induit de terribles souffrances animales. Et au fur et à mesure, des raisons sanitaires et environnementales sont venues renforcer ma démarche.

Combien d’heures de sport fais-tu en moyenne par semaine ?

Je suis coach sportive à Red Zone et je donne environ 10 à 12H00 de cours/semaine

As-tu constaté une différence de forme et de condition physique depuis que tu as une alimentation 100% végétale ?

Indéniablement oui ! Mes analyses sanguines sont bien meilleures aujourd’hui qu’elles ne l’étaient il y a encore quelques années et cela se ressent dans mon état de forme générale. J’ai de l’énergie à revendre lors de mes cours ! Je récupère vite et bien après une séance ; J’ai minimisé les risques de blessures…Un critère fondamental pour notre métier !

La protéine est le nutriment star des sportifs. Où trouves-tu les tiennes ?

Ma source de protéines est végétale. Les légumineuses, les céréales, les pseudo-céréales, le tofu, le chanvre… Sont d’excellentes sources de protéines. Je sensibilise énormément les sportifs au mythe des protéines tellement ancré dans ce milieu ! Nous surconsommons aujourd’hui des protéines d’origine animale et cela n’est pas sans conséquence sur notre santé… Les quantités et la qualité des chairs animales ingérées aujourd’hui nous rendent malades…Antinomique avec le sport non ?!

Comptes-tu tes calories et tes macros, ou es-tu plutôt à l’écoute de ton corps et tes sensations alimentaires ?

J’écoute plutôt mon corps et je suis attentive à mes ressentis. Un avantage en effet d’adopter ce type d’alimentation est qu’on est beaucoup plus à l’écoute de ses ressentis, et donc mieux connecté à soi ! J’ai opté pour une alimentation à forte densité micronutritionnelle au quotidien. Et cela permet de palier aux problèmes d’approvisionnement que l’on peut rencontrer localement car manger sainement reste encore un parcours du combattant à Tahiti !

Peux-tu nous donner un exemple de repas type équilibré ? (petit-déjeuner, déjeuner, dîner)

Petit-Déjeuner : Smoothie énergisant avec des fruits tropicaux, des dattes, des graines de lin moulues, de la protéine de chanvre et de l’huile de coco
Déjeuner : Dahl de Lentilles au curry et lait de coco accompagné de riz complet et d’une salade verte
Dîner : Poêlée de légumes accompagnée de Quinoa et d’une salade de betterave.
Sans oublier les collations !

Le mythe des fameuses “carences” chez les véganes a encore la dent dure… Qu’en penses-tu ?

Je pense que ce mythe peut être malheureusement une réalité lorsque les personnes s’improvisent vegeta*ien du jour au lendemain sans aucune connaissance du sujet. Car la transition nécessite en effet d’acquérir de nouvelles bases alimentaires et un minimum de connaissances. C’est pour ça d’ailleurs que j’ai créé mon Programme HealthFit sur 3 mois. Cela me laisse le temps d’accompagner au mieux tous ceux qui souhaitent transiter intelligemment vers une hygiène de vie plus saine. Une fois les connaissances acquises, le mythe des carences reste un mythe ! Mes analyses sanguines le confirment !

AFFICHE FB

Qu’as tu envie de dire aux personnes qui ont envie de végétaliser leur alimentation mais qui ont peur de manquer d’énergie ou de nutriments ?

Je leur conseille d’être accompagnés pour le faire. C’est vrai qu’il y a pléthore d’informations sur le net, mais on a tendance à s’y perdre et à ne pas savoir par où commencer ! Pour faire les choses correctement et durablement, je les invite vraiment à se tourner vers des experts dans le domaine ! Ainsi, aucun risque de faire n’importe quoi n’importe comment !

Veux-tu ajouter quelque chose ?

J’ai un seul regret aujourd’hui : ne pas être devenue Vegan plus tôt ! Alors je ne peux qu’encourager les sportifs et non-sportifs à adopter une hygiène de vie qui ne peut qu’améliorer leurs performances sportives et leur santé, tout en participant à un monde plus éthique et écologique !

20170423_192354

Retrouvez cet article dans votre magazine Tahiti Fit :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *