PROLONGEONS LES VACANCES !

Dernière ligne droite des vacances, c’est aussi l’occasion de se poser et de lire un bon livre. Et ce mois-ci, ce n’est pas un hasard si j’ai sélectionné pour vous Le Livre du voyage de Bernard Werber. Journaliste scientifique, il rencontre un énorme succès à 30 ans avec son bestseller Les Fourmis. Il propose un nouveau genre littéraire qu’il nomme la « philosophie fiction », mélange de science-fiction, de philosophie et de spiritualité. Il tente de comprendre la place de l’homme dans l’univers.

Le livre du Voyage ne déroge pas à la règle et c’est à travers ce vol qu’il entreprend avec son lecteur que Bernard Werber l’emmène à voler au-dessus de diverses contrées et lui fait rencontrer divers personnages. Chaque arrêt, chaque stop est un temps de réflexion car « le doute et la curiosité sont plus forts que la croyance et l’érudition ». Du Tibet au fond d’une grotte en passant par une grande ville, chaque étape du voyage est une invitation à s’interroger sur le « sens de la vie ».

Puis le voyage se fait plus intime et le lecteur est invité à se rencontrer et à construire le plus sûr des refuges…Soi-même. C’est tout en subtilité que l’auteur nous guide à la construction de notre espace intime, cet endroit où nous pouvons venir à souhait nous ressourcer. Il nous donne des clés précieuses pour accéder à cet espace de paix et de quiétude…Il nous guide pour nous ancrer à la Terre.

Le ciel, la terre…Puis le feu. Cette fois-ci, nous sommes invités à faire face à notre terrain de bataille….Lutter contre la peur de combattre, contre notre ennemi personnel…Les thématiques abordées nous permettent un nouveau voyage intérieur dans notre univers bouillonnant. « Tu es ici pour apprendre à vaincre et non pour te résigner ». Il nous faut inventer nos moyens d’actions, et là encore, nous sommes guidés dans une réflexion sur la perspicacité de nos actes. Révolution ou Evolution ? « Parfois le vrai guerrier est celui qui sait s’abstenir de combattre. Le vrai guerrier est aussi celui qui sait perdre. Même l’échec est indispensable pour te faire avancer. »

Après le monde du Feu, le monde de l’eau. C’est plongé dans l’élément aquatique que le lecteur va à la rencontre de la personne qui lui est destinée et il est question d’Amour et de Liberté. Puis c’est vers son passé que le lecteur est ensuite invité à se rendre ensuite avant d’arriver au bout du tunnel…Voyage métaphorique d’une naissance et de notre place dans l’univers.

Je n’en dis pas plus…Il n’y a plus qu’à se laisser porter dans ce Voyage au cœur de soi.

Bonnes fin de vacances à tous !

Réale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *