PAS SI BÊTES …

L’éthologie est la science qui étudie le comportement des animaux. C’est en étudiant leur intelligence, leurs émotions et leur langage que l’on comprend les animaux de mieux en mieux.

On a découvert des choses incroyables sur eux ! Saviez-vous par exemple que les pieuvres résolvent sans difficulté des épreuves de labyrinthes à partir d’indices visuels ou tactiles? Que les chèvres savent identifier les expressions faciales des humains ? Que les cochons sont très bons sur ordinateur et manient parfaitement un joystick quand on leur apprend ? Éthologues, biologistes et neuroscientifiques contribuent par leurs études à faire avancer nos connaissances sur les animaux.

Rappelons aussi que nous partageons des besoins similaires avec les animaux :

Source : L214 Éducation

Et que les animaux sont des êtres sensibles qui ressentent ce qui leur arrive et éprouvent des émotions.

Source : L214 Éducation

Là encore, les observations scientifiques nous en apprennent beaucoup. Avez-vous entendu parler de l’exemple de cette femelle handicapée macaque nourrie et aidée par ses congénères ? Expression parfaite ici d’empathie et de compassion. Des expressions visibles de deuil et d’amour ont aussi été observés chez les animaux comme chez les dauphins : 19 dauphins ont été observés en atlantique en train de mener une veille aquatique de six jours autour d’un bébé mort tandis que la maman tentait désespérément de le maintenir à flot.

Darwin affirmait, il y a cent cinquante ans, qu’il n’y a pas une différence de nature mais de degré entre l’homme et les autres espèces animales. En 2012, des scientifiques réunis à l’université de Cambridge ont signé la déclaration de conscience des animaux dont la conclusion est que «les humains ne sont pas les seuls à posséder les substrats neurologiques qui produisent la conscience. Les animaux non humains, soit tous les mammifères, les oiseaux, et de nombreuses autres créatures, comme les poulpes, possèdent aussi ces substrats neurologiques».

Ces vingt dernières années, de multiples découvertes nous a réconciliés avec le règne animal dont nous nous croyions si éloignés. Les éléphants coopèrent pour trouver des solutions. Les rats estiment plus urgent de délivrer leurs congénères enfermés que de déguster des friandises. Les chimpanzés apprennent à leurs jeunes à fabriquer et à utiliser des outils pour casser des noix. Les grands singes, les dauphins, les cochons, les éléphants et même les pies se reconnaissent dans un miroir, test classique de la conscience de soi que les enfants ne réussissent pas avant 18 mois*.

Alors comment cela se fait-il que nous les traitions de la sorte ? Élevage intensif, exploitation pour le divertissement, l’habillement, l’expérimentation animale, la chasse…. Autant de pratiques qui induisent de terribles souffrances à ces êtres sensibles.

Comment expliquer ceci ? Votre avis m’intéresse…Avant d’en débattre prochainement ensemble 😉

N’hésitez pas à commenter! A très vite!

Réale

* Pierre Jouventin, éthologiste, directeur de recherche au CNRS & David Chauvet, juriste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *