Manger pour préserver notre équilibre acido-basique

PH7 BISS

L’équilibre acido-basique ? Mais qu’est ce que c’est? Pour subsister et fonctionner efficacement, les cellules de l’organisme exigent des conditions relativement constantes de températures, de pression et d’acidité de nos liquides corporels dans lesquels elles baignent. Les cellules de l’organisme doivent en effet se situer dans une zone de PH équilibrée pour fonctionner correctement puisque la majorité des enzymes qui catalysent toutes les réactions biologiques y sont sensibles.

De l’équilibre acide-base dépendent donc les plus grandes fonctions biologiques: digestion, respiration, métabolisme cellulaire…

Le PH du terrain, c’est-à-dire l’ensemble des liquides organiques comme la lymphe, les sérums extracellulaires et intracellulaires, subit des modifications plus importantes que le sang. Et c’est l’acidification du terrain qui est à l’origine des troubles de santé dus à l’acidité.

PH7 BIS

Pour maintenir son équilibre, l’organisme se défend face à l’acidification selon deux procédés:

  • Il réduit les substances en excès en les rejetant vers l’extérieur du corps via les POUMONS, les REINS et la PEAU
  • Il en neutralise une partie en formant des sels neutres à l’aide de matière aux propriétés inverses : c’est le SYSTÈME TAMPON

Le corps va puiser dans les tissus organiques les bases pour neutraliser les acides. Si l’alimentation génère trop d’acides dans le corps, cela va générer une déminéralisation de tissus organiques, et forcément des problèmes de santé puisque les minéraux présents dans le tissu organique ont une fonction bien précise pour l’organe.

Lorsque le terrain s’acidifie, l’organisme peut tomber malade de plusieurs façons :

  • La 1ère est liée à l’activité des enzymes à la base des transformations biochimiques dans le corps. Elles ne peuvent travailler correctement que dans un environnement au PH bien défini. L’acidification du terrain perturbe leurs activités et donc le bon fonctionnement de l’organisme
  • La 2ème est due à l’agression des acides présents en surnombre dans les tissus. Ils irritent les organes avec lesquels ils entrent en contact et il en résulte des inflammations (eczéma, urticaires, cystite, arthrite, colites…)
  • La 3ème est la déminéralisation causée par l’acidification car pour neutraliser les acides, le corps libère des minéraux basiques. Les troubles de déminéralisation les plus connus touchent le squelette et les dents (ostéoporose, rhumatisme, sciatique…)

L’équilibre acide-base de l’organisme dépend en très grande partie de l’alimentation.

Au terme de la digestion, tous les aliments génèrent dans le sang et le liquide extra-cellulaire des acides et des bases. L’indice PRAL (Potential Renal Acid Load) évalue la charge acide ou alcaline générée dans l’organisme par 100 g d’aliments.

PH7

Je vous conseille de vous référer à cet indice pour pouvoir catégoriser vos aliments. Vous trouverez aisément des tableaux des aliments et de leurs indices PRAL sur le net. Si je devais résumer très brièvement les choses, sachez que les aliments à éviter sont les Protéines animales, le lait et ses dérivés ainsi que les céréales extrêmement acidifiants. Quant aux aliments basifiants à privilégier, il s’agit surtout des fruits et légumes. Et pour équilibrer votre alimentation au quotidien, retenez ceci : COMPENSEZ UNE PORTION D’ALIMENT ACIDIFIANT PAR AU MOINS DEUX PORTIONS D’ALIMENTS BASIFIANTS.

Un dernier conseil aux sportifs : surveillez de près votre équilibre acido-basique. Les principaux minéraux basifiants, tels le calcium, magnésium et le potassium, sont déterminants pour la performance sportive, la récupération et le développement musculaire. Ils jouent un rôle fondamental dans l’excitabilité et les capacités contractiles du muscle.

A bientôt!

Réale

Retrouvez cet article dans votre dernier numéro du magazine Tahiti Fit.

TF4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *