LA RÉVOLUTION NOVA : UNE NOUVELLE VISION DE VOTRE ALIMENTATION

A l’heure où plus de 80% de notre alimentation est issue de l’industrie agro-alimentaire, une équipe de chercheurs brésiliens et canadiens a mis sur pied un système de classification des aliments basé sur la transformation alimentaire.

La classification NOVA divise les aliments en quatre catégories :

  • LES ALIMENTS FRAIS ou MINIMALEMENT TRANSFORMES

Les aliments frais ce sont les parties comestibles des plantes (fruits, feuilles, tiges, graines, racines…), les parties d’animaux comme les muscles, les organes ainsi que les œufs et le lait.

Les aliments minimalement transformés sont les aliments frais qui sont modifiés pour les rendre comestibles ou les conserver en enlevant certaines parties. Il existe plusieurs méthodes qui transforment peu les aliments : séchage, concassage, torréfaction, réfrigération, embouteillage, fermentation non alcoolique…

Exemple : Fruits, légumes, légumineuses, viande, riz, lait, fines herbes…

  • LES ALIMENTS CULINAIRES TRANSFORMES

Il s’agit des ingrédients utilisés en cuisine ou que l’industrie ajoute aux produits. On les obtient à partir d’aliments frais ou minimalement transformés par le pressage, le raffinage, le meulage, le broyage et le séchage par pulvérisation.

Exemple : Sel, sucre blanc, miel, sirop d’érable, huile, beurre…

  • LES ALIMENTS TRANSFORMES

Ils sont produits à partir d’aliments frais ou minimalement transformés, auxquels on ajoute des ingrédients culinaires afin d’améliorer la conservation ou d’en modifier certaines caractéristiques comme le goût.

Exemple : fruits, légumes et légumineuses en conserve, noix salées et sucrées, fromage, viande et poisson fumés, pain faits d’ingrédients de base (farine, eau, sel, levure)

  • LES ALIMENTS ULTRA-TRANSFORMES

Ce sont des formulations industrielles à base de substances raffinées et d’additifs. Ils contiennent peu d’aliments frais, des ingrédients culinaires et des ingrédients propres à l’industrie comme les colorants, saveurs, émulsifiants, édulcorants artificiels, huiles hydrogénées, protéines hydrolysées…

Généralement, ce sont des aliments prêts à consommer, qui se conservent très longtemps, dont les saveurs sont intenses et bénéficient de gros budgets marketing.

Exemple : Biscuits, bonbons, chocolat, boissons sucrées, céréales à déjeuner sucrées, repas congelés (pizza…), margarine, sauces, crème glacée, pains avec additifs, yogourts avec additifs, soupes instantanées…

D’après vous, quels sont les aliments les plus nocifs pour notre santé ? Et quels sont ceux qu’on consomme pourtant le plus aujourd’hui ?

Il est indispensable aujourd’hui de s’attaquer à la transformation des aliments et de les intégrer dans les guides alimentaires comme l’a fait le Brésil en 2014. Face à la proximité des gouvernements avec l’industrie agro-alimentaire, et la manne financière de cette industrie qui, rien qu’en France, représente 170 milliards d’Euros/an, les consommateurs doivent s’interroger et reprendre le contrôle. Les industriels sont là pour faire de l’argent et faire fructifier leur business, pas pour se soucier de notre santé !

En revanche, la question à se poser est comment reprendre le contrôle quand cette même industrie manipule nos palais et nos goûts pour nous rendre accrocs dès le plus jeune âge aux produits ultra-transformés. Le documentaire Sugarland est d’ailleurs très explicite à ce sujet. Le « Hmmm…C’est trop bon » passe avant la raison malheureusement.

J’ai posé la question du réel libre-arbitre des parents et enfants aujourd’hui face à la manipulation de l’industrie agro-alimentaire. à une spécialiste du goût. Sa réponse évasive, considérant mes inquiétudes comme alarmistes et pessimistes, m’a laissé perplexe et surtout, très inquiète quant au devenir de la santé de la génération de demain. C’est vrai Réale, avec presque 50% de la population obèse en Polynésie aujourd’hui et un taux d’obésité infantile alarmant, pourquoi es tu si inquiète ?!

A l’heure où une calorie consommée sur deux provient de la catégorie des aliments ultra-transformés dans les pays urbanisés, nous sommes en devoir de nous interroger sur nos habitudes d’achat et de consommation.

BUSINESS contre SANTÉ, ALIMENTS FRAIS ou MINIMALEMENT TRANSFORMES contre ALIMENTS TRANSFORMES et ULTRA TRANSFORMES….

Consommateurs et Parents, que choisissez-vous pour votre santé et celles de vos enfants ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *