Analyse de la quête du nouveau Graal : LE BONHEUR !

Ce mois-ci, je vous présente Éloge de la Lucidité, un ouvrage d’Ilios Kostou qui traite du nouveau Graal de notre époque : le Bonheur !

Docteur en psychologie, Ilios Kotsou est chercheur au sein de la chaire « mindfulness, bien-être au travail et paix économique » de Grenoble École de Management. Formé à la mindfulness (MSBR et MBCT) et très intéressé par les interactions entre science fondamentale et pratique sur le terrain, il est membre du Mind & Life Europe et a également cofondé l’association Emergences qui œuvre pour une société plus solidaire et consciente et finance des projets humanitaires.

ilios kotsouIl a été actif pendant plus de quinze ans dans le domaine de la gestion des conflits et des émotions tant en Europe qu’en Asie et en Afrique (notamment pour Médecins Sans Frontières, des athlètes de haut niveau et des médiateurs scolaires).

Auteur de divers articles scientifiques et ouvrages dont Petit cahier d’exercices de pleine conscience et Psychologie positive : le bonheur dans tous ses états , ou  Se changer, changer le monde (une merveille !) réalisé en collaboration avec Matthieu Ricard, Jon Kabat-Zinn, Pierre Rabhi et Caroline Lesire, son dernier livre « Éloge de la lucidité » a remporté le Prix Psychologies-Fnac 2015.

Pourquoi ce choix ? Plutôt que la pensée positive du développement personnel, qui a le revers amer de l’illusion, je préfère la lucidité de la psychologie positive. Je m’étais d’ailleurs déjà exprimée à ce sujet dans un article.

La Psychologie positive est un domaine de recherche scientifique dont le but est « d’étudier et de renforcer les émotions positives, celles qui nous permettent de devenir de meilleurs êtres humains, tout en éprouvant une plus grande joie de vivre » selon Matthieu Ricard. Il s’agit donc d’étudier les conditions et processus qui contribuent à l’épanouissement ou au fonctionnement optimal des individus, des groupes, des institutions. »

Dans Éloge de la lucidité, l’auteur traite de cette quête permanente du Bonheur de notre société dans laquelle nous cherchons un bonheur idéalisé, impossible à atteindre, une vie sans souffrances, des émotions toujours positives, une estime de soi sans faille et un épanouissement personnel constant. L’auteur parle de « mirages qui nous rendent tristement nombrilistes et nous font perdre de vue l’essentiel : la possibilité d’être heureux malgré les vicissitudes de la vie. » Là est toute la différence avec la pensée positive ! On a jamais autant parlé de bonheur, de bien être qu’aujourd’hui dans une société où pourtant les problèmes de santé mentale ne font que s’amplifier et risquent, d’ici 2020, de devenir la 2ème cause d’invalidité dans le monde après les maladies cardio-vasculaires selon l’OMS ! Elle prévoit d’ailleurs que d’ici 2030, la dépression soit en tête des causes de morbidité sur la planète ! Mais « je vais bien tout va bien ! »

PENSEE POSITIVE DANGER

Devant tant de souffrances, l’auteur propose de revisiter la notion de Bonheur qui « n’est pas le but, mais le moyen de la vie »[1] un moyen de la rendre plus vivable, pas parfaite, mais lucide. Ce livre parle donc de désillusion et d’acceptation de ce qu’est la vie avec ses hauts et ses bas. Il analyse le bonheur idéalisé proposé par notre société ; notre intolérance à l’inconfort ; les effets pervers de la pensée positive et de la course effrénée à l’estime de soi et les conséquences du nombrilisme.

Puis il propose des alternatives susceptibles de sortir des impasses évoquées autour des thèmes de la tolérance, du détachement, de la bienveillance, de l’élargissement de soi.

Ces cheminements proposés à travers une lucidité, certes inconfortable, mais salutaire, nous permettent de nous engager avec clairvoyance dans un chemin de vie qui nous convient. Peut-être est-ce là, finalement, la clé de la liberté.

eloge de la luciditéA bientôt pour d’autres coup de coeur <3

Réale

[1] Paul Claudel

21558789_1984053248546394_8641311789779079109_n

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *