ELODIE, Jeune Femme Engagée pour les Animaux

Vous avez sûrement dû voir les publications d’Elodie Xane sur les réseaux sociaux, elle qui se consacre entièrement à sa cause. Derrière le Profil Facebook se cache une bénévole de SPAP, jeune femme discrète, très active dans la Protection Animale localement. Ultradynamique, Elodie se montre toujours bienveillante dans son engagement pour la Cause Animale. Et si elle n’aime pas parler d’elle et se mettre en avant, elle a toutefois accepté de répondre à mes questions pour Eux, pour servir la cause animale et faire entendre leurs Voix.

1/ Depuis quand es tu engagée dans la cause animale? Quel a été le déclic ?

Depuis toujours mon amour pour les animaux est inconditionnel et en 2014, à 19 ans, j’ai fais mes débuts dans la protection animale. Une chienne errante et moi avions échangé un regard au travers duquel j’ai pu ressentir sa souffrance. Je l’ai adopté et les sauvetages se sont enchainés. Ma chienne a été le déclic car son évolution, sa joie de vivre et sa reconnaissance m’ont fait me rendre compte que ses congénères avaient besoin eux aussi d’une voix pour les aider.

2/ Combien de sauvetage opères-tu en moyenne chaque mois? A t-on une idée des chiffres globaux du nombre de chiens errants, d’abandon et de cas de maltraitance à Tahiti?

Je fais en moyenne 8 adoptions par mois. Concernant les nombres de chiens errants, d’abandon et de cas de maltraitance,  je n’ai aucune idée des chiffres globaux. On constate en tout cas que le nombre de chiens errants a diminué ces dernières années et que les signalements (abandons et maltraitances) sont plus nombreux que les années précédentes mais pas encore systématiquement suivi d’agissements. Ceux qui signalent les abandons ou cas de maltraitance veulent souvent que l’on se déplace et qu’on agisse à leur place. Et on ne peut pas être partout… nous sommes bénévoles. Il y a donc de plus en plus de personnes qui signalent/dénoncent, mais pas encore qui agissent. Dans le temps, ça devrait venir…J’y crois!

3/ Depuis que tu as commencé à œuvrer auprès du SPAP observes tu une évolution des mentalités quant à la cause animale en Polynésie ?

Les mentalités concernant la cause animale en Polynésie française évoluent, mais à mon avis trop lentement. Les prises de consciences se font au compte goutte. De plus en plus de personnes souhaitent se rallier à la cause, mais ne sont pas toujours conseillées comme elles le souhaitent et se découragent. Il faut prendre le temps d’informer, de conseiller et de soutenir les personnes motivées si on souhaite que nos agissements soient bénéfiques à long terme et de génération en génération.

4/ Qu’est ce qui te chagrine le plus dans cette cause? Et quel est ton plus grand bonheur ?

Ce qui me chagrine le plus dans la cause animale, c’est de voir que l’Homme puisse se sentir « supérieur » à l’animal, et s’accorde le droit de lui infliger de la souffrance. Si l’animal ne riposte jamais, c’est parce qu’il aime son maitre et lui reste fidèle… C’est le cas principalement avec les chiens. Nos amis les animaux, ont une âme, un cœur d’une pureté incomparable et ils n’ont que nous comme repère.  L’être humain se doit de les respecter et devrait s’inspirer d’eux : aimons les comme ils nous aiment.

Ce qui fait mon plus grand bonheur, c’est de voir l’évolution des animaux que l’on sauve. De voir leur regard changer, de pouvoir apercevoir l’étincelle dans leurs yeux qui avait pourtant disparu : ils revivent.

5/ Tu dois forcement être sensible au mouvement vegan. Appliques-tu cet amour inconditionnel des animaux à tes gestes du quotidien? Si oui, comment?

Comment être insensible face à tant de cruauté ? Je fais attention à ce que je mange et à ce que j’utilise comme produits au quotidien. Par exemple,  je mange très peu de viande : 1 fois par semaine. J’utilise presque que des produits cosmétiques Vegan (qui ne coutent pas plus chers que ce qu’on trouve en parfumerie ou grandes surfaces), je fais attention à la composition de mes produits de nettoyage et ne porte aucun vêtement « animal ».  Ce sont des petits gestes simples, et je me sens mieux ainsi. Affaire à suivre…

6/ Quel serait ta Polynésie idéale pour la cause animale?

Des animaux nourris et abreuvés tous les jours, suivis par des vétérinaires, vermifugés vaccinés et stérilisés. Qu’il n’existe que des colliers et laisses pour les balades mais que les chaines et les cages soient détruites. Des animaux libres au sein du foyer familial mais avec des jardins clôturés. Des animaux non exploités pour la revente, le business. Des propriétaires doux, aimants, et attentionnés envers leurs bêtes. Que les animaux ne soient plus abandonnés lâchement mais considérés comme des membres de la famille jusqu’à leur dernier souffle. Que les personnes violentes envers les animaux se reconnaissent et se fassent suivre par des spécialistes : docteurs, psychologues. Pour plus de poids, que les vétérinaires, associations, et pouvoirs publics se mettent d’accord sur des procédures à suivre lors de : trouvailles de nouveaux nés, abandons, adoptions, maltraitances, signalements et cas en tous genres (…)

7/ Quel message aimerais tu faire passer aux propriétaires d’animaux, aux pouvoirs publics et aux habitants de la Polynésie ?

Chers propriétaires d’animaux, je vous demande le respect et l’amour envers vos compagnons à 4 pattes. Ce ne sont ni des jouets, ni des peluches, ni des punching ball. Ils apprécient les caresses comme ils détestent les coups. Ils vous sont fidèles, bien plus que les humains que vous côtoyez et ne veulent pas finir abandonnés car sans vous, leur vie n’a réellement plus de sens. Svp, Stérilisez vos animaux, ne donnez pas, ne vendez pas, consacrez vous sur eux uniquement. Svp, n’adoptez pas si vous n’avez pas réfléchi à comment vous évoluerez avec votre animal dans le temps. Svp, apprenez à vos enfants à les aimer, et vivre avec l’amour, et non pas avec la haine et la violence.

Chers pouvoirs publics, je vous demande de sévir. De faire en sorte que les dépôts de plainte aboutissent grâce à une enquête sérieuse afin qu’elles ne soient pas classées sans suite. Je vous demande de ne plus fermer les yeux lorsqu’un être humain bat un animal… il se pourrait qu’il batte un enfant par la suite. Je vous demande également d’appliquer les textes de lois et les arrêtés concernant la cause animale qu’il s’agisse de maltraitance, d’abandon ou encore de vente illégale d’animaux catégorisés. Aucun acte ayant à l’encontre du respect de la vie de l’animal ne devrait être impunis car le respect de l’homme envers l’homme passe d’abord par le respect de l’homme envers l’animal.

Chers habitants de la Polynésie, je vous demande d’oser intervenir et de ne pas rester muets. Les associations sont débordées mais peuvent vous donner les démarches à suivre. S’il y a une plainte à déposer, n’attendez pas que quelqu’un le fasse à votre place car vous êtes le seul témoin capable de le faire. Les associations pourront se porter partie civile pour soutenir votre démarche. Merci de devenir la voix de ces êtres sans défense…

Merci Elodie pour ton Grand Coeur <3 J’ai beaucoup d’admiration pour ces personnes qui affrontent quotidiennement la misère animale et reste malgré tout bienveillantes et positives malgré l’inertie des pouvoirs publics et la bêtise humaine.

Merci Elodie d’avoir osé toi aussi prendre la parole pour devenir la voix de ces êtres sans défense.

Avec toute mon affection.

Réale

5 Responses to ELODIE, Jeune Femme Engagée pour les Animaux

  1. Delphine dit :

    Merci à Reale d’avoir fait cette interview. Un grand merci à Elodie pour ton implication et ton amour des animaux. Tu as beaucoup de sagesse dans tes réponses, tu ne condamnes pas l’humain comme beaucoup (et moi la première je l’avoue), tu es juste et sincère dans tes réponses comme tu dois l’être dans la vie. Je te remercie beaucoup pour tes actions, tu es une belle personne.

    • Elodie dit :

      Un immense merci pour ton message Delphine. Un message qui m’émeus beaucoup. Avec le coeur et l’amour… toujours. Au plaisir 🙂

  2. Sylvia TIFOUN dit :

    Bel interview. .quelle lucidité chez une toute jeune femme cela fait plaisir à voir..je me suis toujours faite du soucis en tant que Présidente d’association animale parce que jusqu’à présent je n’avais pas encore vu émerger une personne dans la jeunesse pour nous remplacer nous « les vieilles peaux « de la cause. .la avec Élodie ENFIN à jailli un immense espoir. .j’espère de tout coeur qu’elle continuera dans cette voie extrêmement difficile qu’est le combat pour la cause animale. .trop se sont découragées en route tellement la tâche est rude. .courage Élodie ma belle. .tous mes voeux de longue très longue route aux côtés des animaux du fenua. .ils ont tellement besoin de personne comme toi..merci
    Sylvia présidente DOBHELP TAHITI

    • Elodie dit :

      Sylvia, merci. Nous avons besoin les uns des autres. J’ose espérer que la jeunesse s’inspire du travail des plus anciens : un exemple.

  3. Elodie dit :

    Un immense merci pour ton message Delphine. Un message qui m’émeus beaucoup. Avec le coeur et l’amour… toujours. Au plaisir 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *