5 IDÉES REÇUES SUR LA PRATIQUE DU FITNESS

Vous avez sûrement déjà entendu une ou plusieurs de ces idées reçues lorsque vous vous êtes interrogés sur votre pratique sportive! Allez, on tord le cou aux idées reçues dans Green Zone Tahiti cette semaine!

JE DÉBUTE EN FITNESS, JE VEUX FONDRE, IL FAUT QUE JE FASSE DU CARDIO, DU CARDIO, ET ENCORE DU CARDIO !

Oui, mais non ! Quand on veut perdre du poids, le réflexe est de se jeter sur les activités cardio-vasculaires les plus intenses en se disant « plus je vais transpirer plus je vais souffrir et plus je vais perdre du poids ! » Aie, si vous reprenez une activité physique et que vous vous jetez sur un H.I.I.T ou un Body Attack®…On risque de ne plus vous revoir pendant un moment ! Échec garanti !

Là encore, le mot clé, PROGRESSIVITÉ !

Le plus judicieux est d’abord de renforcer sa musculature pour éviter tout risque de blessures sur des activités cardio-vasculaires plus intenses que vous pratiquerez dans un deuxième temps.

OUI MAIS SI JE FAIS DE LA MUSCULATION, JE VAIS DEVENIR COMME ARNOLD

Il y a la musculation… Ah la musculation et ses préjugés… « Pour ressembler à Dwayne Johnson allias « the Rock » ? Non Merci ! » Erreur Mesdames, erreur ! La musculation a cet avantage de stimuler la production d’hormones comme l’adrénaline et la noradrénaline qui ont le pouvoir d’inciter les adipocytes à libérer leur gras. Une bonne séance de musculation déclenche également la sécrétion de testostérone et d’hormones de croissance qui présentent le double effet d’inhiber les processus de stockage des graisses tout en stimulant leur libération. Ahhh…Ça devient intéressant là ! Surtout si on vous dit que la production de testostérone et d’hormones de croissance est limitée chez vous Mesdames…Donc pas de risque de prise de masse musculaire « excessive » avec des exercices adaptés en musculation, juste une silhouette affinée, tonifiée et raffermie…Pas mal non?[1]

BON ET POUR AVOIR LA TABLETTE DE CHOCOLATS ALORS, JE FAIS DES ABDOS C’EST CA ?

Les cours d’abdos ne feront pas forcément partir la petite couche de gras qu’il s’est logé sur le ventre ! Commencez par prendre soin de vos intestins  car travailler ses abdos, c’est à 70% des efforts sur l’alimentation et à 30% des activités physiques[2] ! De plus, que d’erreurs répétées encore et encore dans les salles de fitness concernant la réalisation d’exercices pour les abdos ! Souvent ignorés, et pourtant vedettes du Pilates, le TRANSVERSE et le PÉRINÉE ont un rôle majeur à jouer lors de la sollicitation intelligente de vos abdominaux. En effet, si il y a serrage des abdominaux sans contraction préalable du puborectal (action de se retenir)[3], il y a une pression vers le bas qui s’exerce et qui favorise en effet, à plus ou moins long terme, fuites urinaires et descentes d’organes. Il faut donc associer le travail du périnée à celui des abdominaux en le contractant (la sensation de se retenir d’une envie d’aller aux toilettes) et ainsi refouler viscères et diaphragme vers le haut. C’est indispensable ! Cette contraction du périnée entraîne un mouvement de rentrée du ventre sous le nombril, ce qui favorise la sollicitation du transverse, muscle abdominale ayant une fonction majeure dans le maintien de vos viscères, notamment la vessie, la partie inférieur de l’intestin et pour les femmes l’utérus. Retenez ceci : NE POUSSEZ JAMAIS VERS LE BAS, NE GONFLEZ JAMAIS LE VENTRE ET ENGAGER LE PÉRINÉE ET LE TRANSVERSE. C’est primordial lors du renforcement abdominal…Et vous m’entendez le rabâcher à chaque cours n’est-ce-pas?!!!

S’ÉTIRER PERMET JUSTE D’ÉVITER LES COURBATURES !

Contrairement à certaines croyances, les étirements n’empêchent pas d’avoir des courbatures ! Les courbatures sont dues à des lésions infimes de fibres musculaires après l’effort. Ces micro-déchirures (visibles au microscope uniquement je vous rassure !) sont tout à fait normales, et même nécessaire pour l’obtention de résultats puisqu’elles permettent ensuite la reconstruction musculaire. Trop s’étirer ou trop brusquement peut au contraire accentuer les courbatures, puisque le muscle est soumis à de nouvelles tensions. En revanche un corps naturellement souple aura moins tendance à avoir des courbatures après une séance de sport. Or les étirements, c’est souvent la dernière roue du carrosse ! Et pourtant ! Les étirements, sollicitent muscles, tendons et ligaments, et ont pour but de les assouplir pour éviter les raideurs et l’accumulation de tensions musculaires. Donc on s’étire pour garder une souplesse musculaire, tendineuse et ligamenteuse, une aisance dans nos mouvements et une mobilité articulaire (et donc éviter les blessures à plus ou moins long terme), et non pour éviter les courbatures !

 

PASSER DES HEURES EN SALLE DE FITNESS VA ME GARANTIR DES RÉSULTATS !

Des entraînements qui durent des heures et des heures…Honnêtement ce n’est vraiment pas efficace ! Pourquoi ? Car vous ne pouvez pas soutenir un effort à une intensité assez élevé aussi longtemps. Or c’est cette intensité qui permet d’obtenir des résultats. De plus, la fatigue induite par des entraînements à rallonge amène de mauvaises postures qui favorisent plus le risque de blessures que les résultats !

Il faut aussi savoir que l’entraînement est une « agression » pour l’organisme qui entraîne un état de déficience fonctionnelle. Le corps a ensuite besoin de repos pour compenser cet état, et c’est cette surcompensation qui permet la progression…A condition de respecter les temps de repos ! Pas de repos = surentraînement = régression…C’est ce que vous recherchez ?! Attention toutefois aux temps de repos trop longs qui deviennent eux des temps de décompensation responsables d’une stagnation dans les performances. Tout est une question de dosage !

surentrainement 1

Privilégiez la technique et l’intensité, bien sûr de manière progressive, plutôt que la durée de vos entraînements. Ne brûlez pas les étapes…Seule la régularité et la durabilité payent ! Et puis quand on sait que 30’ à haute intensité est plus efficace que 1H30 à faible intensité, pour l’organisation du planning quotidien c’est plutôt sympa non ? C’est quand même plus facile de caser un entraînement d’une demi-heure qu’un entraînement de 2H00 ! Par contre, là encore, respectez le principe de progressivité ! Démarrer avec ce genre de séances, c’est un échec garanti ! L’organisme a besoin d’être préparé !

Alors patience, persévérance, rigueur, et vous obtiendrez ce que vous êtes venu chercher !

yOU wANT IT

[1] Erwann Menthéour, Et si on arrêtait de se mentir, Paris, Pocket, 2015

[2] Ibidem

[3] Dr Bernadette de Gasquet, Abdominaux, arrêtez le massacre, Paris, Hachette Livre, Marabout, 2009

Crédit Photo Couverture: fitness-musculation-nutrition.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *